Double scrutin contesté: l’occident n’a pas de leçons à donner à l’Afrique  » Diabaty Doré (RPR)

Le double scrutin de dimanche dernier en Guinée a entrainé des violences et des pertes en vie humaines à travers le pays. Suite à cela, des réactions se font entendre partout . Face à cette situation, votre quotidien loupeguinee.com a rencontré le président de Rassemblement Pour la Republique (RPR) pour parler de ces évènements.
M. Diabaty Doré « nous avons suivi les événements doulereux que ça soit à Conakry ou à l’intérieur du pays. J’avoue que c’est regrettable ».

De poursuivre, « à cause de la politique on s’en prend à des biens publics , on tue des êtres humains. Je ne vois pas pourquoi nous faisons de la politique. Pour moi, quand nous faisons de la politique c’est pour le bien être de la population », dit-il.

Parlant de la réaction de la communauté internationale sur les violences survenues pendant et après le double scrutin, le président de RPR est d’avis avec elle.

« s’il y a la violences dans le monde, il faut condamné, c’est important ils sont dans leur droit ».

Mais toute fois qu’en ce qui concerne la credibilité des élections, dit-il l’occident n’a pas de leçon à donner à l’Afrique.
« Ils veulent nous ’imposer leur démocratie non », estime-t-il.
Pour Diabaty Doré, il est impossible » pour la communauté internationale qui est à des milliers de kilomètres de dire que les élections ne sont pas crédibles alors qu’ils n’ont même pas envoyé des observateurs.

Sur ce, il invite la jeunesse guinéenne particulièrement celle de N’Zérékoré de faire preuve de maturité et de tout faire pour que la paix règne en Guinée.