Présidentielle du 18 octobre: l’UFDG désapprouve le fichier électoral présenté par la CENI

49

Après la publication du fichier électoral par la CENI, l’Union des Forces Démocratique de Guinée, n’a pas tardé sa réaction.

Selon nos confrères de mosaïqueguinee.com, Aliou Condé présent à la réunion du comité inter-parties a relevé des disparités régionales, pouvant amener à se poser des interrogations.

« Je crois que tous les Guinéens ont entendu parler des difficultés qu’il y avait sur le fichier électoral, mais la CENI s’est enfermée et a travaillé sur ce fichier alors que nous nous étions entendus dans le cadre d’un comité de suivi, que ceux qui devaient faire l’audit du fichier, c’était les Nations unies, l’Union européenne, l’OIF qui ont fait des recommandations que toute la classe politique a accepté. À notre grand étonnement, au lieu que ce soit ceux qui ont dénoncé les faiblesses du fichier qui viennent travailler sur le fichier, on a fait venir la CEDEAO. Il se trouve aujourd’hui à 203 mille 731 électeurs alors qu’en 2010, on est parti avec 84 mille 367 électeurs à Mandiana. Alors en 10 ans, Mandiana progresse de 141, 50 %. Il faut qu’on nous dise d’où viennent ces électeurs-là (…). Et pourquoi une telle concentration à Mandiana, qu’est-ce que qui fait que des Guinéens se retrouvent du jour au lendemain à Mandiana ? Il faut qu’on l’explique”, a dit le secrétaire général du parti.

00224664379620 loupeguineecontact@gmail.com

Comments are closed.