Violences-Guinee : des organisations de la société civile font des recommandations pour une sortie de crise 

Des organisations de la société civile guinéenne et associations ont condamné ce mercredi 18 novembre 2020, les  crises post-électorales guinéenne et ont  fait des recommandations pour selon eux une sortie de crise dans le pays. Ces organisations
ont toute fois demandé la dissolution de l’Assemblée nationale guinéenne.
 << Nous demandons la mise en place d’une commission d’enquête de 2010 à nos jours. À  l’arrêt immédiat des exactions,  des arrestations et  acharnements  contre les responsables et militants des partis politiques de l’opposition ainsi que les activistes de la société civile guinéenne >>, lance  Dora Keïta porte parole.

 À lire quelques recommandations!

1- L’ouverture urgente d’un dialogue sincère et inclusif entre toutes les forces politiques et sociales du pays ;
2-Le respect des procédures judiciaires ;
3- La dissolution de l’Assemblée nationale pour une assemblée représentative du paysage sociopolitique ;
4-La formation d’un gouvernement d’ouverture de missions ;
7- La révision de la constitution issue du 22 mars.
Ousmane Baldé onetopic84@gmail.com 00224664379620