Arrestation des opposants: un collectif des avocats dénonce

Dans un communiqué adressé à la presse ce jeudi 19 novembre, le collectif des avocats des opposants du régime de Alpha Condé arrêté tout récemment à Conackry après un mandat d’arrêt émis par par le procureur de la république Siddi Souleimane Ndiaye notamment, Ousmane Gaoual Diallo, d’Étienne Soropogui, Ibrahima Cherif Bah, Abdoulaye Bah et de Mamadou Cellou Baldé a dénoncé ce qu’il appelle violation des dispositions de l’article 82 du code de procédure pénale.
Dans ce communiqué, le collectif des avocats estime que les détenus ont été entendus sur des faits qui n’étaient visés ni par la commission rogatoire, ni par les convocations qui leurs ont été adressées.
<< Les convocations qui leurs ont été adressées, n’indiquaient pas les motifs pour lesquels ils sont poursuivis, c’est en violation des dispositions de l’article 82 du code de procédure pénale. Les règles relatives à la garde à vue n’ont pas été observées >>, dénonce le collectif.
Par ailleurs, le collectif déplore le fait que leurs clients ont été photographiés par la police judiciaire « avant de présenter les mis en cause au magistrat instructeur, on les photographié individuellement en les obligeant à tenir une ardoise sur laquelle on pouvait lire le nom de l’intéressé et la mention « complot » .»
Malgré tout, ce collectif des avocats compte œuvrer à la manifestation de la vérité en usant tous les moyens légaux.
« Le collectif entend œuvrer pour le rétablissement de l’État de droit et au respect des droits fondamentaux des citoyens. »

Ousmane Baldé et Djiwo Bah 002264379620 onetopic84@gmail.com