Dans quelques heures les bourreaux seront en fête et leurs victimes en larmes

Dans quelques heures, un clan marchera sur les cadavres d’innocents jeunes enfants pour occuper un fauteuil noyé de sang d’innocents.

Dans quelques heures , ce sera l’enterrement de notre République pour laisser place à une mosaïque de tribus.

Dans quelques heures, l’Etat guinéens cessera d’exister entant que tel au profit d’un clan.

Dans quelques heures , le crime, la violence, l’assistanat, prendront le dessus sur la paix, l’harmonie, l’entente et la solidarité.

Dans quelques heures, le mensonge, la forfaiture, l’usurpation seront érigés en doctrine politique.

Dans quelques heures, notre illustre devise nationale: Travail-Justice – Solidité sera remplacée par Oisiveté- Arbitraire- Clivage.

Dans quelques heures la Guinée sera celle de Républicains qui œuvrent pour la restauration de la République et de celle de tribalistes souillant son image, hypothéquant son avenir.

Vous guinéens qui sont actuellement emprisonnés, en exile ou confirmés pour s’être opposés à cet abrutissement de notre pays, soyez fiers de vous.

Soyez rassuré que ces opportunistes qui accompagnent cette forfaiture pour leurs seuls intérêts égoïstes, n’ont en ce moment pas de sommeil.

Soyez assurés que mêmes avec vos larmes, vous êtes plus heureux que ceux qui donneront l’impression d’être en fête .

Que Dieu bénisse la Guinée et maudisse tous ces vautours qui terrorisent et narguent les patriotes qui luttent pour faire de la Guinée un havre de paix, une Guinée pour toutes ses filles et fils.