Mandian Sidibé : l’UFDG m’a aidé, protégé et soutenu sur tous les plans

« J’assume pleinement ma démarche, en faisant ce petit post, consécutivement aux frustrations enregistrées à la faveur de la cérémonie d’imposture du criminel Alpha Condé. D’entrée, je tiens à préciser que l’UFDG et Cellou sont loin d’être ethnos. Dans chaque entité sociale, il y a toujours du bon et du mauvais. Mais, Cellou et l’UFDG incarnent des valeurs qu’on ne trouve nulle part ailleurs sur l’échiquier politique guinéen.
Primo, Cellou et l’UFDG ne m’ont jamais stigmatisé à cause de mon appartenance ethnique. La preuve est que j’ai toujours assisté aux réunions les plus secrètes de l’UFDG à Dakar et à Paris, en passant par Bruxelles lors de l’assemblée annuelle des fédérations UFDG d’Europe. Le Président Cellou a eu une rencontre tête-à-tête, à l’hôtel Méridien de Dakar, avec Ibn Chambas, et j’en étais le seul témoin. Les membres UFDG de la Fédération de Dakar ont été priés d’attendre dans le hall. C’est à cette occasion que Ibn Chambas a dit à Cellou Dalein que le problème de la Guinée réside dans le fait que notre pays manque d’institutions fortes, mais regorge d’hommes forts. Je n’ai jamais eu recours à un quelconque protocole pour accéder au Président Cellou Dalein Diallo dont je dispose de tous les contacts téléphoniques privés.
Secundo, Cellou Dalein et l’UFDG m’ont aidé, protégé et soutenu sur tous les plans. C’est Hadja Halimatou Dalein et Fodé Oussou Fofana qui m’ont aidé à quitter la Guinée, le 19 novembre 2013, pour rallier la Sierra-leone, sans être appréhendé par les forces de l’ordre. C’est la Fédération UFDG de Sierra-leone qui m’a trouvé un titre de voyage m’ayant permis d’emprunter l’avion pour aller me réfugier au Sénégal. C’est le Secrétaire Fédéral UFDG de Sierra-leone, El Hadj Lamarana Sow, qui a assuré mon billet d’avion Freetown-Dakar, en plus d’une forte enveloppe financière comme argent de poche. A Dakar, ce sont les neveux du Président Cellou qui m’ont entièrement pris en charge durant mes trois années de séjour dans la capitale sénégalaise. Mon loyer et mes frais médicaux ont été toujours assurés par le Président Cellou depuis 2013 jusqu’à ce jour.
Tierso, ce sont des jeunes dynamiques de l’UFDG qui ont assuré tous les frais et autres démarches administratives afférents à mon départ de Dakar pour l’Europe, quand bien même l’apport de Reporters Sans Frontières, de la Fédération Internationale des Journalistes et de la Maison des Journalistes de Paris a particulièrement facilité l’obtention du Visa auprès de l’ambassade d’Allemagne à Dakar. A Paris, je suis le chouchou de la Secrétaire Fédérale, des autres responsables et des militants de l’UFDG. Il en est de même en Belgique, en Espagne, en Suisse, en Allemagne et en Angleterre. Quant aux commerçants de Madina, à Conakry, je ne saurais décrire leurs innombrables actes de bienfaisance à l’endroit de ma modeste personne. C’est un commerçant militant de l’UFDG qui a envoyé ma mère en pèlerinage à la Mecque, en 2013, et c’est Diallo Sadakadji qui m’a offert 120 millions de francs guinéens pour construire la maison de ma mère à Kamatimadia.
Bref Cellou Dalein et l’UFDG ne stigmatisent pas et ne maltraitent guère leurs militants et sympathisants issus des autres communautés. Au contraire, ils les traitent mieux par rapport aux militants et sympathisants issus de la communauté peulhe.
Plus ethnos et plus haineux qu’Alpha et le RPG, on meurt. Certains communicants rpgistes issus de l’ethnie Peulhe viennent de l’apprendre à leurs dépens, à l’occasion de l’intronisation folklorique du sanguinaire Alpha Condé, pour laquelle ils ont été privés de cartons d’invitation. C’est ça la règle au sein du RPG: ceux qui mouillent le maillot ne sont jamais récompensés. C’est une belle leçon pour tous les Guinéens. »
En conclusion, je persiste et signe que « JE SUIS CELLOU DALEIN ET JE DEMEURE UFDG » advienne que pourra. Wassalam !
Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris