La morale a quitté totalement certains guinéens.

Pendant que le corps d’un jeune est retrouvé derrière la cour d’un Motel à Bentouraya, certains jeunes s’affairent à dévaliser le Motel en emportant de cartons de bière. L’être humain ne représente plus rien dans ce pays.
Ces jeunes au lieu de compatir à la douleur de la Maman du jeun’ homme en larmes, réclamer justice et plus de sécurité aux autorités, préfèrent plutôt, se livrer au pillage et au vol.
Si c’est avec ce genre de jeunes qu’il faut compter pour changer la situation en Guinée, c’est raté.
Sinon, même dans une jungle, il y’a de limites à ne pas franchir. Le hasard n’existe que rarement, les guinéens vivent ce qu’ils vivent parce qu’ils sont majoritairement, ce qu’ils sont.
Dieu est grâce et générosité; mais, il ne peut l’accorder à ceux qui pensent qu’après la vie, ce serait la poussière.
Je suis sidéré et choqué en regardant cette image qui illustre davantage la déconfiture de notre société.
La Guinée, c’est ma patrie de naissance, la terre de mes ancêtres, je m’y attache; mais, elle me fait de plus en plus peur.
Sow Boubacar, CH.