Loupe-sur-elle : qui est Madina Baldé ?

Chers lecteurs, votre rubrique loupe sur elle s’intéresse cette fois-ci à Fatoumata Madina Baldé, spécialiste en marketing digital, qui va nous parler d’elle.

« Qui suis-je ? A cette question d’habitude, je laisse le soin aux autres d’en répondre, et de se faire leurs propres opinions . Mais, si partager ma petite expérience peut inspirer quelqu’un d’autre pourquoi pas?

Alors pour commencer, je suis comme plusieurs autres jeunes femmes de ma génération, passionnée, ambitieuse et déterminée à faire de son mieux pour sortir des sentiers battus. Je suis plus connue sous le nom de Madina Baldé ou Dina, mais, de naissance, je suis Fatoumata Madina Balde. J’ai 27 ans, mariée et maman d’une petite fille de 5 ans.

Je suis passionnée depuis toute petite par l’humanitaire, l’art et la mode. Mais récemment , j’ai découvert une autre passion qui est les Technologies de l’information et de la communication.

Tout a commencé par la vie associative. Déjà en famille, tout le monde était très actif, ma maman est une multitâche et mes grandes sœurs n’ont pas tardé à suivre l’exemple.

Extravertie et curieuse, déjà à l’école primaire, elles m’emmenaient avec elles pour faire des activités de mon âge. En 7ème année, j’ai décidé d’intégrer pleinement la vie associative en rejoignant le CECOJE (Centre d’Écoute de Conseil et d’Orientation pour Jeune). Dans cette association, j’ai vécu une aventure extraordinaire, rencontré de très belles personnes, voyagé dans plusieurs localités du pays, initié et piloté plusieurs projets humanitaires.

Mon expérience dans ce centre m’a permis également de comprendre et d’aimer le volontariat. J’ai par la suite fait d’autres associations, de clubs, de troupes culturelles, et pleines d’autres activités passionnantes les unes les autres.

Pour sortir un peu de ce cadre qui devenait de plus en plus lourd pour une jeune fille de mon âge, je me suis alors intéressée parallèlement à la mode en faisant quelques défilés d’amateurs et des concours de beauté, que je n’ai malheureusement jamais gagnée, mais cela reste pour moi, une très belle expérience.

Je dis souvent qu’il n’y a pas de petite expérience ni de petite rencontre, c’est toujours une opportunité d’apprendre, d’inspirer et de s’inspirer des autres. La preuve, j’ai eu la chance à travers cette expérience volontaire de rencontrer et de travailler avec plusieurs ONG sur divers projets.

Pour mon parcours scolaire, il n’y a rien d’extraordinaire. Il a été comme la plupart des enfants de mon âge, où je menais une triple vie de l’école française, l’école coranique et juste après celle du volontariat.

Au lycée, j’ai fait l’option science Maths. A l’obtention de mon baccalauréat, j’ai été indécise pour le choix de ma filière, entre les sciences techniques ou sociales qui, d’ailleurs reste aujourd’hui encore un vrai challenge pour beaucoup de jeunes.

Mais j’ai fini par après, peser le pour et le contre et choisir l’option MIAGE ( Maths Informatique Appliqués à la Gestion des Entreprises).
Orientée à Koffi Annan où j’ai fait 2 ans en MIAGE, par la suite que j’ai fini par quitter, pour la gestion comptabilité financière. Un choix certes risqué mais mûrement réfléchi. J’ai fait une année dans cette filière pour approfondir mes compétences en comptabilité financière et y obtenir ma licence professionnelle.

Quand j’ai obtenu ce diplôme, j’ai fait quelques boulots avant d’entamer une aventure entrepreneuriale avec deux de mes sœurs en lançant une activité commerciale vente de vêtements d’accessoires de mode et beauté, de tout genre et âge, (Élégance) où j’occupais la fonction de gestionnaire principale.

Tout au long de ces années, j’ai eu à faire plusieurs choix, plusieurs changements avant d’en arriver là où je suis, près de 2 ans dans l’entrepreneuriat, je me suis lancée dans une nouvelle aventure pour poursuivre mes études de MASTER au Maroc et avoir une spécialisation.

Ce choix s’est porté sur le marketing et la communication. C’est au master que j’ai fait mes premiers pas dans le marketing et la communication, aussi à mes premiers cours, je n’appréhendais pas entièrement le comment je pouvais y arriver mais d’une chose j’étais certaine, ce que j’allais y arriver. En moins de 3 ans, j’ai appris et pratiqué cette discipline et en faire mon métier de cœur.

Toutes ces choses, que j’ai voulu faire, je les ai faites presque toutes. Certains de mes choix étaient risqués, mais cela ne m’a pas empêché d’essayer, d’apprendre et de gagner en expérience.
Mon parcours est très atypique, quitter MIAGE pour la gestion en comptabilité financière et tomber directement en marketing et communication est un long rebondissement mais pour moi, il est important de faire ce que l’on aime. Les rêves évoluent, les passions changent alors soyons curieux et courageux. Aujourd’hui , je travaille dans le domaine du marketing digital et c’est mon plus grand bonheur.

Je ne suis pas d’une grande sagesse pour donner des conseils de vie mais, de ce que j’ai vécu, je dirai à toute personne de vivre chaque moment avec passion, de rêver grand, de dépasser ses limites, de prendre des risques et de faire de son mieux pour exceller dans ce qu’il fait.

Voilà, cinq choses que je répète chaque jour dans mon accomplissement professionnel: passion, adaptabilité, endurance, polyvalence et persévérance.

Merci de m’avoir tendu votre micro pour partager quelques de mes challenges que j’espère, vont inspirer d’autres jeunes.
Et en gros, « Nos cœurs sur vos mains. »

Djiwo Bah 00224664379620 onetopic84@gmail.com