Dixinn : Une élève de la 8ème année tue cruellement son petit-ami

Une fille de la 8ème année tue son petit ami au quartier Belle vue ll lundi 1èr  février 2021 aux environ de 23 h dans la commune de Dixinn . Tous locataires dans une même famille. Selon les sources Aicha Camara aurait tué Oumar Barou à cause de la jalousie.
Témoigne Ousmane Youla !

« Le petit ce qui lui est arrivé on ne pouvait pas l’imaginer. Parce que j’avais passé toute la journée avec lui. il était très content il me disait grand met moi la musique j’ai envie de danser aujourd’hui.
Je lui ai répondu petit nous sommes avec les vieux il faut leurs accorder le respect, il a dit grand comme nous sommes jeunes il faut qu’il accepte ça aussi.
Ensuite il a dit grand j’ai faim . J’ai dis tu veux manger quoi aujourd’hui, voilà dix milles francs va te payer quelque chose à manger.
Dès qu’il a fini de manger, il est revenu en me disant grand je ne me sens pas à l’aise.

J’ai dit franchement toi tu as toujours des problèmes, tu as toujours des stress dit moi réellement qu’est-ce qui ne va pas ? Il a dit grand je ne comprends pas ma situation c’est dure.
Il faut être patient, tout ce qui t’arrive c’est Dieu seulement qui peut tout faire dis-je.

Dans les environs de 19 heures, je lui ai dit de partir chez lui, il m’a dit j’aimerais rester jusqu’à 21 heures parce que j’ai un programme vers Taouyah. J’ai dit moi aussi je dois me déplacer pour aller à Dixinn mais si toute fois tu peux m’attendre jusqu’à mon arrivée je vais t’accompagner à Taouyah.

Dès que moi je me suis déplacé, il a emprunté une moto derrière moi pour aller à Taouyah. C’est son boss qui lui avait commissionné pour un besoin.
Après ça il est revenu il m’a encore dit grand j’aimerais que tu me rendes un service, j’ai dis quel genre de service encore ?

C’est ma copine dit-il. Elle me dit de la laisser tranquille, mais toujours elle me taquine, me suis et tout temps elle est derrière moi ajoute mon petit.
J’ai dit , tu sais que je t’ai beaucoup parlé de te méfier de la fille c’est ta voisine directe. Vous êtes dans la même cour, après ta chambre c’est sa chambre tu ne peux pas vivre avec de telle fille. Car toi même tu auras envie d’envoyer une autre fille.

C’est là-bas on s’est séparé et moi j’étais assis dans mon coin. Automatiquement j’ai entendu des cris, des gens disaient rasta vient ton petit est éventré et c’est comme ça je suis venu à l’hôpital une clinique tout près.
Il y avait un nombre important de personnes mais aucun d’entre eux n’avait eu le courage de prendre le petit ils pensaient qu’il était décédé.

Et j’ai demandé au docteur, le petit est couché qu’est-ce que vous avez pu faire pour lui ? Il a dit que lui ne pouvait rien de l’évacuer à Fac une autre clinique de tout près. Arrivé là-bas le docteur aussi dit que ce n’est pas à leur niveau qu’il faut aller dans les grands hôpitaux.
Et il était déjà mort et son patron est venu il s’est occupé du reste.
J’ai appris avec les voisins que la petite était partie dans une boutique vers les 22 heures qu’elle voulait une lame, et la gérante de là-bas n’a pas accepté de vendre la lame et elle a chaudement échangé avec cette dernière.
C’est ainsi qu’elle s’est débrouillée pour aller chercher ailleurs pour venir l’éliminer. Elle a fait ça par jalousie. Ce n’est rien d’autre que ça. »

Saidou Diallo 00224664379620 onetopic84@gmail.com