Ahmed Kourouma ou le ramassis de Lamine Guirassy dans ses délires d’un autre âge.

La jeunesse ou la vieillesse c’est ne pas l’âge; c’est la fraîcheur ou la sécheresse de l’esprit.

Ahmed Kourouma qui qualifie les élections nigériennes «d’escroquerie» en vilipendant ce qu’il appelle «la démocratie à l’occidentale» en référence à la nécessité d’alternance dans une démocratie, est un homme de Cro-Magnon.

Ce n’est pas parce qu’on a pas réussi à se faire une place en Occident qu’on peut remettre en cause son modèle démocratique.

Parlant de l’élection présidentielle nigérienne, nous nous estimons qu’il y’a deux choses majeures à retenir: la forme (strict respect de dispositions de la constitution du pays par le président sortant) et le fond (le symbole qu’offre la passation démocratique du pouvoir entre un président sortant élu et un président entrant, élu par le peuple nigérien).

Ahmed Kourouma n’est pas dans l’émission des GG pour faire du journalisme avec des analyses se situant au-delà de ses émotions personnelles.

Il est dans cette émission pour abuser du temps d’écoute des milliers auditeurs de cette émission phare de la Radio Espace en la tirant tous les jours vers le bas.

 

Sow Boubacar, CH onetopic84@gmail.com 00224664379620